Contacte

Passeig 10 d’abril,

2n. 2na.

Casa de Cultura

Apartat de Correus 162

17520 Puigcerdà

ieceretans@gmail.com

Tel.: 972.880.458

 

 

Els Pirineus i les àrees circumdants durant el tardiglacial - Novembre del 2006

La lithothèque matières premières siliceuses en Languedoc-Roussillon.

Un outil pour la reconstitution des territoires.

 

Autors

Sophie Grégoire, Centre Européen de Recherches Préhistoriques de Tautavel, UMR 5140 Archéologie des Sociétés méditerranéennes. Equipe préhistoire méditerranéenne et africaine. Lattes

Frédéric Bazile, UMR 5140 Archéologie des Sociétés méditerranéennes. Equipe préhistoire méditerranéenne et africaine. Lattes

 

Résumé

Depuis deux ans, la recherche des gîtes de matières premières siliceuses de la région Languedoc-Roussillon est coordonnée dans le cadre d’un programme collectif de recherche qui vise à constituer un référentiel lithologique de roches siliceuses sédimentaires susceptibles d’avoir été exploitées pendant la préhistoire.

 

Ce programme permet aujourd’hui de fédérer les travaux de recherches dans ce domaine et d’organiser et de faciliter l’accès aux données dans un souci de lisibilité.

 

Plusieurs sources majeures de silex ont pu être identifiées et étudiées. Il s’agit essentiellement des gîtes secondaires des Costières du Gard, des gîtes tertiaires de Collorgues et des gîtes tertiaires du bassin de Bages-Sigean.

 

Les informations collectées et les analyses conduites sur les matériaux pour leur caractérisation ont déjà servi à identifier la provenance de nombreuses matières premières, jusqu’ici considérées comme possiblement allochtones sans plus de précision.

 

Au-delà d’une meilleure perception de la morphologie des modules taillés et sélectionnés par les préhistoriques, indispensable pour mener à bien une étude technologique, ce sont les circulations de matériaux qui sont mises en évidence ainsi que leurs aires de diffusion.

 

Ce référentiel constitue également un outil pour définir le territoire d’exploitation à partir d’un site d’occupation et met en évidence, le cas échéant des relations avec d’autres régions vers lesquelles les matériaux du Languedoc-Roussillon ont été diffusés.

 

A partir de quelques exemples régionaux, nous tenterons d’illustrer ces propos.