Contacte

Passeig 10 d’abril,

2n. 2na.

Casa de Cultura

Apartat de Correus 162

17520 Puigcerdà

ieceretans@gmail.com

Tel.: 972.880.458

 

 

Món Ibèric als Països Catalans - Novembre del 2003

L’occupation protohistorique du versant nord du massif des Albères.

 

Autors

F. MAZIÈRE, Doctorant, Université de Provence, UMR 6573

 

Résumé

Au cours de l’extrême fin de l’âge du Bronze final, le Roussillon et l’Empordà offrent de nombreuses similitudes (cultures matérielles, pratiques funéraires, modes d’occupation des sols). Puis, au cours de l’âge du Fer, ces deux plaines côtières connaissent des dynamiques différentes. Le massif des Albères, qui les sépare, présente un relief escarpé et difficile à franchir. Son intérêt réside dans le fait que c’est à la fois une frontière et un passage entre l’Empordà et le Roussillon.

Cette étude a pour point de départ une petite intervention archéologique, réalisée en 2000 au Pic Saint-Christophe (Montesquieu), où l’on a mis en évidence une installation de la fin du premier âge du Fer en un lieu retiré et d’accès très difficile (entre 970 et 1015 m d’altitude). De ce sommet, on domine à la fois le Roussillon, une grande partie de l’Empordà et le col du Perthus, seul point de passage entre les deux régions. Cet établissement, de courte durée, est très arasé : les vestiges sont plutôt mal conservés et la destruction a été considérablement accélérée par l’installation d’un camp militaire datant de 1793, au point qu’il est impossible de définir précisément la nature de ce site. La découverte, au même endroit, d’un dépôt de bronzes, comprenant une fibule italique, des bracelets, des haches et des lingots, accentue la difficulté d’interprétation : le Pic a-t-il été utilisé à des fins « stratégiques » dès la Protohistoire, c’est-à-dire comme un lieu de refuge et un point de surveillance, comme ce fut le cas durant le haut Moyen-Âge et l’époque contemporaine ?

La riche documentation recueillie au Pic Saint-Christophe, complétée par d’autres découvertes (travaux de C. Donès, A. Constant, J. Kotarba …), permet pour la première fois d’analyser sur la longue durée les dynamiques et les modes d’occupation des sols sur le versant nord des Albères entre le IXe et le Ve siècles av. J.-C. et contribue à préciser le rôle de cette ultime terminaison des Pyrénées entre Languedoc-Roussillon et Catalogne.